Informations sur le Panama

Démographie du Panama

La majorité de la population est d'origine métisse, descendant des Indigènes, des Africains et des Espagnols, il existe ainsi une grande diversité ethnique.

La densité de population la plus grande se trouve dans la région côtière du Golfe de Panama, dans la péninsule de l'Azuero, dans les surfaces métropolitaines de la ville de Panama et de Colón. Ces dernières années, le développement urbain a augmenté de manière importante, ainsi actuellement, la population urbaine représente 59% du total des habitants du pays. Le taux de fécondité est le plus bas d'Amérique Centrale, avec une moyenne de 2.6 enfants par femme.

Population
3,405,813 (Juillet 2010 est.)

Tranches d'âge

0-14 ans: 28,6% (hommes 504.726/mujeres 484.291)
15-64 ans: 64,2% (hommes 1.123.777/mujeres 1.098.661)
65 ans et plus: 7,2% (hommes 115.425/mujeres 133.582) (2011 est.)

Taux d'accroissement
1,435% (2011 est.)

Taux de natalité
19,43 naissances/1.000 habitants(2011 est.)

Taux de mortalité
4,65 décés/1.000 habitants (July 2011 est.)

Taux net de migration
0,42 migrant(s)/1.000 habitants (2011 est.)

Distribution par sexe

A la naissance: 1,045 homme(s)/femme
moins de 15 ans: 1,04 homme(s)/ femme
15-64 ans: 1,02 homme(s)/ femme
65 ans et plus: 0,87 homme(s)/ femme
population totale: 1,02 homme(s)/ femme (2011 est.)

Climat

Le Panama jouit d'un climat tropical. Les températures sont relativement élevées et demeurent constantes durant toute l'année. Les températures de la côte pacifique sont généralement inférieures à la côte des Caraïbes.

Panama City: Les températures varient entre 24°C (75,2°F) et 35°C (95°F).

Hauts plateaux: Les températures sont généralement inférieures et se maintiennent à 23°C (73,4°F).

Plages: Le climat est chaud et la température moyenne est de 31°C (87,8°F).

En savoir plus...

Géographie

La Republique du Panama est une grande frange isthmique d'une superficie totale de 75,517 km², avec 2.210 km² de superficie d'eaux territoriales, pour un total de 78.200 km².

Le pays se situe en Amérique Centrale entre les parallèles 7° 11' et 9° 37' de latitude nord.

Limites

Principales villes et accidents géographiques du Panama.
Le Panama est limité, au Nord, par la Mer des Caraïbes; au Sud, par l'Océan Pacifique; à l'Est, Par la République de Colombie,et, à l'Ouest, par la République du Costa Rica.

  • Frontières: 555 km au total, dont 225 km avec la Colombie et 330 km avec le Costa Rica.
  • Côtes: 2 490 km

Son découpage politique comprend 9 provinces et 5 comarques indigènes.

Formation

Les deux lignes côtières du Panama sont plus connues sous les noms de côte Caraïbe et côte Pacifique, plutôt que la côte Nord et la côte Sud. A l'Est, se trouve la Colombie et à l'Ouest, le Costa Rica. La localisation et les contours du pays font que la boussole donne souvent des informations surprenantes au Panama. Par exemple, un passage par le canal de Panama, de l'océan Indien vers la mer des Caraïbes implique un voyage non vers l'Est, mais vers le Nord-Ouest, et dans la ville de Panama, le soleil se couche à l'Est sur l'océan Pacifique.

Les eaux côtières de la côte Pacifique sont extraordinairement basses. Les profondeurs n'atteignent 180 mètres qu'au delà des périmètres du golfe, comme celui du golfe de Chiriquí, où d'épaisses strates de fange s'étendent jusqu'à 70 kilomètres entre la mer et les lignes de la côte. Comme conséquence, le coéfficient de marée est extrême. On enregistre une variation d'à peu près 70 centimètres entre marée haute et marée basse sur les contrastes des côtes caraïbes et une variation de plus de 5 m sur la côte Pacifique, et à à peu près 130 kilomètres au-dessus de la rivière Tuira, l'amplitude est encore supérieure à 5 m.

Relief

La majeure partie du territoire panaméen est formée par des terres basses ( 70%). La majeure partie de la population panaméenne habite sur ces terres basses et chaudes. Ces terres comprennent : les terres basses et les plaines du Sud, les collines et les plaines de l'Isthme Central, les dépressions de l'Ouest, les terres basses et les plaines du Nord.
Les 30% restant sont des terres hautes. Ces terres sont constituées de roches ignées, métamorphiques et sédimentaires. Ces terres comprennent : le volcan Barú, la Cordillère Centrale, l'Arc Oriental du Nord, L'Arc Oriental du Sud, Les Massifs et Chaînes Volcaniques du Sud.

Découpage politique

Le Panama est divisé en 9 provinces, 75 districts, 621 départements et 5 comarques indigènes : Kuna Yala, Ngäbé-Bugle, Emberá-Wounaán, Madungandí et Wargandí.

Province de Bocas del Toro. Capitale: Isla Colón, située sur l'île Colón, elle est divisée en 3 districts. Elle est formée par 9 îles principales. Elle possède des terres exploitées pour la culture des bananiers et du cacao..
Population: 125,461 habitants (recensement 2010).
Superficie: 4 643,9 km².

Province de Coclé. Capitale: Penonomé Elle détient 6 districts: Natá, La Pintada, Olá, Aguadulce, Antón et Penonomé.
Population: 233,708 habitants (recensement 2010).
Superficie : 4 927,4 km². Elle abrite des terres propices à l'agriculture et l'élevage.

Province de Colón. . Sa capitale est Colón . Elle est divisée en 5 districts qui sont : Donoso, Chagres, Colón, Portobelo et Santa Isabel, et en 91 départements. Colón est considérée comme une ville commerciale de la Zone Libre et du Canal de Panama.
Population: 241,928 habitants (recensement 2010).
Superficie: 4 868,4 km².

Province de Chiriquí. . Capitale: David Elle est divisée en 13 districts et 91 départements. Les 13 districts sont : Alanje, Barú, Boquerón, Boquete, Bugaba, David, Dolega, Gualaca, Remedios, Renacimiento, San Félix, San Lorenzo et Tolé.
Population: 416,873 habitants (recensement 2010).
Superficie: 6.547,7 km².

Province de Darién. Sa capitale est La Palma. Elle est la province la plus étendue et la moins peuplée. Elle a 2 districts: Chepigana y Pinogana.
Population: 48,378 habitants (recensement 2010).
Superficie: 11 896,5 km².

Province de Herrera. Sa capitale est Chitré. Elle est composée de 6 districts: Las Minas, Los Pozos, Ocú, Parita, Pesé et Santa María. Elle possède 44 départements.
Population: 109,955 habitants (recensement 2010).
Superficie: 2 340,7 km².

Province de Los Santos. Sa capitale est Las Tablas. Elle est composée de 7 districts : Guararé, Las Tablas, Los Santos, Macaracas, Pedasí, Pocrí y Tonosí, et de 79 départements.
Population: 89,592 habitants (recensement 2010).
Superficie: 3 804,6 km².

Province de Panamá. Sa capitale est Panamá. Elle possède 11 districts: Arraiján, Balboa, Capira, Chame, Chepo, San Carlos, San Miguelito, Taboga, La Chorrera, Panamá et Chimán. Elle a 97 départements.
Population: 1,713,070 habitants (recensement 2010).
Superficie : 11 670,92 km².

Province de Veraguas. Sa capitale est Santiago et elle est composée de 85 départements et de 12 districts: Atalaya, Calobre, Cañazas, La Mesa, Las Palmas, Mariato, Montijo, Río de Jesús, San Francisco, Santa Fe, Santiago et Soná.
Population: 226,991 habitants (recensement 2010).
Superficie: 10 629,6 km².

Comarque Guna Yala.Sa capitale est El Porvenir
Habitantes: 33,109 habitantes (censo 2010).
Extensión: 2 340,7 km².

Comarca Emberá-Wounaan. Sa capitale est Unión Chocó
Population: 10,001 habitants (recensement 2010).
Superficie 4 383,5 km².

Comarca Ngäbe-Buglé. Sa capitale est Buadidi.
Population: 156,747 habitants (recensement 2010).
Superficie: 6 968 km².

Culture

Le pays possède une diversité culturelle – renforcée par la présence constante de voyageurs du monde entier, qui marque sa singularité au sein de la région. Ce brassage culturel si particulier est sans doute dû à la caractéristique même du Panama, au carrefour de différents pays, mais aussi à son rapport intense à la mer, qui lui concède les caractéristiques mêmes d'une île des Caraïbes.

Lieu de passage, point de rencontre, cette petite terre est considérée comme un vrai creuset ethnique. Avec presque 3,5 millions d'habitants, sa population est composée de 67% de métisses (mestizos - Amérindiens et blancs), 14% de mulâtres (mulatos, blancs et noirs), 14% de noirs, 10% de blancs, 6% d'amérindiens (indigènes) et 3% de personnes aux origines ethniques divers. Ce mélange est particulièrement riche : en effet, même s'il provient d'origines culturelles et de traditions très diverses, il a été stimulé par une atmosphère de tolérance et d'harmonie, qui règne toujours sur le territoire.

Bien que toutes les croyances religieuses soient respectées, la population du pays se voue majoritairement au catholicisme, profondément ancré dans les traditions et expressions culturelles. Dans l'intérieur du pays, par exemple, les plus grandes célébrations sont rapportées aux différents saints, qui sont nommés patrons des villages. De même, la Grande Semaine (ou Semaine Sainte) est la fête la plus importante consacrée dans tout le pays. Elle correspond à la période sacrée chez les chrétiens, du Dimanche des Rameaux au Dimanche de la Résurrection.

Une partie importante de la richesse culturelle du pays réside dans les traditions des sept groupes indigènes du Panama, établis dans des territoires semi-autonomes où ils maintiennent leurs habitudes ancestrales. Ces groupes autochtones cultivent la musique et la danse, mais ils sont surtout estimés pour la richesse de leur artisanat. Les pièces produites par quelques uns de ces groupes sont de véritables joyaux, œuvres d'une grande beauté et d'un art qui tient ses racines dans des temps précolombiens. Les molas des Kuna, les chaquiras et chácaras des Ngäbe, les miniatures de tagua (appelé aussi corozo), et les paniers des Emberá et des Wounaan sont d'une finesse et d'une délicatesse hors-pair.

Un apport culturel prédominant reste aussi celui des descendants d'esclaves africains arrivés pendant la colonisation, et qui se sont établis dans la région centrale du pays, en communautés sur la côte Caribéenne, et dans le Darién. Dans leurs villages animés, les rythmes du Bulllerengue, du Bunde et des tambours Congos évoquent les saveurs et les couleurs d'Afrique, d'où ils puisent leurs origines. D'autres descendants d'Afro-Américains sont venus des Antilles au début du 20e siècle, pour servir de main d'œuvre à la construction du Canal de Panama. Ce groupe, de langue anglaise, s'est établit dans les villes de Panama, Colón, et Bocas del Toro. La gastronomie tient toute son importance dans l'héritage culturel africain. Elle s'exalte aujourd'hui dans des plats Panaméens comme le arroz con pollo (poulet au riz), le sancocho (sorte de soupe au poulet), le pulpo (poulpe), ou le pescado frito y arroz con coco (poisson frit avec riz parfumé au lait de coco).

D'autres ethnies, arrivées plus tardivement, complètent le tissu culturel qui fait du Panama un lieu chaleureux et amical. Le pays a toujours été un promoteur de la rencontre entre les peuples et les cultures, qui se brassent ici de manière harmonieuse et dynamique.

Les Symboles de la patrie, aussi connus commes les "symboles patriotiques", sont les éléments représentatifs de la République du Panama. Ils sont reconnus, tant au niveau national qu'à l'étranger, comme autant de synonymes de Panama et de la nationalité panaméenne.

L'origine du terme vient de l'article 6 de la Constitution Nationale de 1941 ;" Les symboles de la Nation sont : l'hymne, le drapeau et les armoiries."En plus de cette annonce, par exemple dans la Constitution Nationale de Panama en 1946, l'article 6 énonce ce qui suit:"Les symboles de la Nation sont : l'hymne, le drapeau et les armoiries adoptés avant l'année 1941." Il faut ainsi comprendre que, bien que la seconde version du drapeau du Panama, des armoiries et de l'hymne national furent officiellement reconnus avant cette année-là, ils ont été ratifiés en 1941. L'Aigle Harpie a été déclaré Oiseau National de la République du Panama selon la Loi 18 du 10 avril 2002.

La Fleur Nationale du Panama

La fleur nationale du Panama est une orchidée connue sous le nom de "fleur du Saint Esprit" et dont l'appellation scientifique est Peristeria elata. Elle se caractérise par ses pétales de couleur ivoire intense, décorés en leur centre par une colombe délicate et bien reconnaissable, qui fleurit de juillet à octobre.

La Polleraest le nom donné en Amérique Latine et en Espagne à une variété de jupes et de robes qui se caractérisent par leurs broderies élaborées. Les polleras sont faites à partir de tissus variés comme le coton ou la laine, et elles sont habituellement le support de décorations colorées selon différentes techniques, communément des broderies et des dentelles avec des dessins floraux.

On pense que la pollera vient des robes espagnoles du XVI ou du XVII siècles. Elle a été transmise et adoptée, sous une forme plus simple et plus sobre, par les femmes au niveau de vie plus modeste, qui les portaient pour leurs travaux quotidiens, ou pour aller aux fêtes des régions où elles vivaient. Dans beaucoup de pays d'Amérique Latine, elle est utilisée comme costume folklorique. Dans quelques pays, on appelle la pollera la partie basse de la robe ( le jupon ). Au Panama, pollera est le nom donné à la robe entière.

Balboa, est la monnaie légale au cours légal du Panama au même titre que le dollar. Son code ISO 4217 est PAB. La Balboa est divisée en 100 centimes..
Elle a été appelée ainsi en l'honneur de l'explorateur espagnol Vasco Núñez de Balboa quand elle a été créée par la Loi de la Convention Nationale de 1904 ( On attribue à Demetrio H. Brid l'idée d'avoir nommé la monnaie, la Balboa, en sa qualité de membre de la Commission Monétaire )

Économie

L'économie du Panama est une des plus stables d'Amérique.Les activités principales sont les activités financières, touristiques et logistiques, qui représentent 75% du PIB (Produit Intérieur Brut).

De 2003 à 2009, le PIB a doublé, favorisé par une hausse des investissements externes et internes , par le tourisme et l'industrie logistique. Selon la Banque, le FMI et l'ONU, le pays détient le plus haut revenu per capita d'Amérique Centrale, qui est de quelques 13.090 dollars. Le Panama est, de plus, l'exportateur et l'importateur majeur au niveau régional selon la CEPALC. Le PIB est en croissance constante depuis 20 ans (1989). Le pays s'est vu attribué la note de "qualité moyenne inférieure" par les agences de notations Standard and poors, Moody's et Fitch Ratings.

Les impôts au Panama

Selon la loi 8 du 15 mars 2010 qui réforme le Code des impôts, les flottes de transport aérien, maritime et terrestre paieront l'ITBMS ( = TVA locale ) ainsi que leurs passagers.

Au Panama, la taxe de 7% de l'ITBMS ( =TVA locale ) est payée par les spectacles publics, les manifestations événementielles, séminaires, conférences, débats, présentations de troupes artistiques, les professionnels en général ( = PME ) et les sports payants dont les revenus annuels excèdent les trente-six milles dollars ($36.000) L'importation et la vente de boissons alcoolisées, ainsi que l'hôtellerie, les bijoux, les armes sont taxées à 10% par l'ITBMS. Les dérivés du tabac ( comme les cigarillos et les cigares) sont taxés à 15% par l'ITBMS. La télévision par câble et satellite, la téléphonie mobile sont taxées à 5% par l' ITMBS.

Electricité: 110 volts, 60 cycles

Gouvernement et Politique

La République de Panama est un Etat Indépendant et Souverain, sis sur son propre territoire, où les droits individuels et les droits sociaux sont observés et respectés, et où la volonté de la majorité est représentée par le suffrage universel.

Le pouvoir public émane du peuple et est partagé en trois instances : le pouvoir législaif, le pouvoir exécutif et le pouvoir judiciaire, en harmonie dans leur séparation, unis dans leur coopération, et limités par le système classique des freins et contrepoids.

On retrouve trois organisations indépendantes dont les responsabilités sont clairement définies dans la Constitution Politique:

• L'Inspection Générale des Finances de la République qui a l'obligation de fiscaliser les fonds publics.

• Le Tribunal Electoral, qui doit garantir la liberté, l'honnêteté et l'efficacité du suffrage populaire.

• Le Ministère Public, qui veille aux intérêts de l'Etat et des municipalités.

Institutions politiques du Panama

La constitution politique du Panama de 1972, réformée par les Actes de Réforme de 1978 et par l'Acte Constitutionnel de 1983, présente un gouvernement unitaire, républicain, démocratique et représentatif.

Le pouvoir exécutif
Il est incarné par le président de la République et les ministres de l'état.
Le président est élu au suffrage universel direct, pour une période de cinq ans. Le Vice-président est élu de la même manière ( Titre VI, Chapitre 1, Constitution Politique de la République du Panama).

Le pouvoir judiciaire
Il lui incombe d'administrer la justice de manière permanente, gratuite et impartiale.
Le pouvoir judiciaire est constitué par la Cour Suprême de la Justice, les Tribunaux et les Juges que la loi établit, selon la Constitution Politique de la République du Panama.(Títre VII, Chapitre 1)

Le pouvoir Legislatif
Il est constitué par une corporation appelée Assemblée Nationale du Panama ( Antérieurement nommée Assemblée Législative ), et son activité principale est l'application des lois.

L'Assemblée Nationale est soumise aux Députés (anciennement appelés Législateurs), choisis parmi les membres de différents partis. Ils sont élus pour cinq ans et désignés par un vote populaire direct. (Titre V, Chapitre 1, Constitution Politique de la République du Panama.)

La Religion au Panama

Au Panama, la religion est protégée par la Constitution qui établit la liberté de culte. Bien qu'il ait émis quelques réserves, le gouvernemenr respecte généralement ce droit.

Le gouvernement panaméen ne rassemble pas de statistiques concernant l'appartenance religieuse des habitants, mais plusieurs sources estiment que 75 à 85% de la population se qualifie de Catholique Romaine, et 15 à 25% se disent Chrétiens Evangéliques.

La communauté bahaiste au Panama atteint les 2% de la population du pays avec quelques 60.000 adeptes, incluant près de 10% de la population Ngöbe; les bahaistes maintiennent au Panama une des 7 sept maisons du culte Bahaiste du monde. L' Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, aussi connue sous le nom de mormons réunit quelques 40.000 membres dans le pays. Parmi les groupes religieux comptabilisant le moins d'adeptes, se trouvent les Adventistes du Septième jour, les témoins de Jehova, les épiscopaliens qui sont entre 7.000 et 10.000, les Juifs et les Musulmans qui ont approximativement 10.000 membres chacun, les Hindous, les Bouddhistes et autres Chrétiens. Parmi les religions indigènes, nous avons le Lbeorgum du peuple Kuna et la Mamatata des Ngöbe. Il est aussi possible de rencontrer des noyaux isolés de la communauté Rastafari.

Horaires

La ville de Panama a toujours été un paradis pour faire ses achats. Ici, vous avez accès à un choix très large de produits et vous pouvez discuter le prix de l'article que vous désirez. En plus, vous pouvez imaginer désirer le produit le plus sophistiqué et le plus exclusif du pays le plus lointain, ici vous le trouverez.

La monnaie du Panama est le Balboa ( PAB). Un Balboa équivaut à 100 centavos. Il n'y a pas de billet au Panama. Toute la devise locale est en pièces de monnaie qui se déclinent de PAB1 à 10 et aussi en pièces de 1, 5, 10, 25, et 50 centavos. Les dollars américains avaient été acceptés comme monnaie en 1904, et aujourd'hui on peut encore en trouver parmi les pièces de monnaies de Balboas.

Les horaires d'ouverture des commerces varient, mais la majorités des magasins et des centres commerciaux ouvrent de 9:00 du matin à 6:00 de l'après-midi. Certains commerces restent ouverts jusqu'à 10:00 du soir du lundi au dimanche.

Pour règler vos achats, vous pouvez utiliser les cartes de crédit Visa, American Express, Master Card et Dinner Club ou choisir de payer en dollar américain, qui est en libre circulation, au cours légal et paritaire de la monnaie nationale.
Cependant, les discothèques et les bars de la ville sont régis par la loi appelée "Loi Carotte" qui stipule que tous les commerces de vente d'alcool doivent fermer leurs portes à 2:00 du matin.

Pourboires

Les serveurs des meilleurs restaurants de la ville de Panama et des hotels des autres villes attendent de recevoir un pourboire équivalent à 10% de la note. Dans les petit cafés ou lieux plus informels, il n'est pas nécessaire de laisser un pourboire, mais cela est toujours apprécié. On donnera 50 centavos par valise au garçon porteur.

Les moyens de transport au Panama

Le Métro Bus

Panama détient neuf compagnies d'autobus pour se déplacer à travers la ville. Elle a en plus des voies rapides utilisant les axes Nord et Sud qui permettent d'arriver à destination de manière très rapide.
Ce système s'appuie sur une organisation efficace en ce qui concerne ces axes, ce qui diminue les attentes dans les arrêts et garantit une fréquence de passage de ses unités, vous permettant de voyager en toute confiance.

Facilités:

• Air conditionné
• Porte de montée et de descente indépendantes.
• Sonnette pour demander un arrêt.
• Des Chauffeurs responsables et qualifiés.
• Prix unique du ticket.
• Sièges réservés aux personnes du troisième âge et aux femmes enceintes, et accés aux handicapés.
• Arrêts signalés clairement.
• Assurance avec couverture pour les passagers en cas d'accident.

Taxis:

• Services de piquets de taxi 24hrs. Vous pouvez les trouver sur tout le territoire, avec un prix déjà établi pour chaque trajet.
• Services de Taxis SET (Servicios Especial de Turismo = services spécial tourisme)..

Facilités:

• Trajet Aeroport /Hotel/Aeroport.
• Transport de groupes et de professionnels
• Chauffeur parlant une ou plusieurs langues.
• Transport avec guide touristique.
• Voiture de luxe..
• Assurance avec couverture des passagers.

Passeport et visa

Permis de conduire:les visiteurs peuvent conduire jusqu'à 90 jours avec une licence étrangère.