Portez le costume traditionnel

Le Panama recèle de nombreuses surprises que vous découvrirez lorsque vous vous y attendez le moins. La « Pollera », le costume traditionnel de la femme panaméenne, a été héritée des conquistadors et une des tenues les plus belles et les plus travaillées au monde.

Elle est inspirée des vêtements du XVIIe siècle et comporte deux pièces: une chemise et une jupe. Elle est réalisée dans une étoffe fine, les broderies sont composées de différents points réalisés à la main et elles sont ornées de galons et de dentelles.

Ce beau vêtement est cousu à la main par des experts de différentes régions de l'intérieur du pays. La confection d'une tenue varie entre un à deux ans, ce qui lui confère sa délicate splendeur.

Consultez notre guide rapide des différentes « polleras » du Panama.

La Basquiña est utilisée pour les tâches quotidiennes de la femme. Elle est uniquement accessoirisée de boucles d’oreille et de deux chaînes : la « cadena solitaria » et la « cadena cola de pato ».

Pollera Zurcida Calada

La Pollera Zurcida est réalisée à la main dans une étoffe fine qui est ensuite ajourée avec délicatesse par les couturières de l'Association des artisans de Saint-Joseph. Le « zurcido » est un point de broderie qui consiste à remplir un motif réalisé sur un tissu blanc.

Pollera Marcada en Cruz

La Pollera Marcada en Cruz [au point de croix] est l’une des plus prisées, car sa confection requiert un travail minutieux. Il convient également de mentionner que ce type de pollera fait partie des plus difficiles à exécuter comparé aux broderies « Zurcida » et « Sombreada » qui sont dessinées sur le tissu.

Pollera Sombreada

La Pollera Sombreada ou « Talco en Sombra » est confectionnée à la main dans une étoffe brodée ou ajourée avec délicatesse par les couturières de l'Association des artisans de Saint-Joseph. La technique consiste à superposer des étoffes, en général de même couleur, décorées de motifs ajourés (Pollera Sombreada Calada) ou brodés (Pollera Sombreada Bordada).

Pollera Montuna Santeña

La Pollere Montuña Santeña est constituée d’une chemise qui peut être brodée au point de croix, au point de reprise ou ajourée, et d’une jupe de « zaraza » [toile de coton] qui doit être de la même couleur que la chemise pour que la tenue reste coordonnée.

Les « tembleques » sont différents, ils sont colorés, certains sont en perles de couleurs ou de satin, d'autres sont réalisés à partir d'écaille de poissons. Le chapeau et le grand peigne ne sont pas portés, seuls les petits peignes sont mis sur les côtés.

Pollera Blanca de Lujo

La Pollera Blanca est très belle et est communément utilisée lors des mariages traditionnels. Selon ce que le client décide, elle peut être « Sombreada » ou « Zurcida ». Elles sont un peu moins chères que les polleras de couleurs.

Polleras régionales

La Pollera de Cinta ou « Cañita » est caractérisée par les rubans de différentes couleurs cousus horizontalement et comme les polleras de luxe, elle est ornée de dentelles. C'est une des polleras les moins chères, mais elle n’en est pas moins une des plus belles.

La Pollera de Coquito doit sont à l’étoffe dans laquelle elle est réalisée, car elle imite le tissu de coco utilisée par nos ancêtres pour confectionner leurs polleras. Des petites fleurs d’une seule couleur ou de différentes couleurs sont dessinées ou brodées sur différentes parties de la chemise et de la jupe de la pollera.

Pour conclure, notre costume national est un mélange de vêtements des différentes régions d'Espagne qui s'est adapté au climat du Panama et qui a évolué depuis l'époque de la colonisation jusqu’à nos jours.