La coiffure et les bijoux de la pollera

La coiffure doit être réalisée comme suit afin de pouvoir placer les bijoux :

Diviser la chevelure de l’empollerada (demoiselle portant la pollera)en faisant une séparation du front à la nuque et réaliser deux chignons. Pour les chignons, tresser les cheveux et enrouler la tresse autour d'elle-même. Ajouter le peineton, puis les peinetas latérales et commencer la mise en place des accessoires ou des tembleques.

Parmi les boucles d'oreilles de la pollera les plus courantes, il convient de mentionner : les zarcillos, les dormilonas, les mosquetas, les tangos et les argollas de oro.

Elles peuvent être confectionnées à partir de pièces d'or et être incrustées de pierres précieuses de différentes couleurs et de différentes tailles comme le rubis, l’émeraude, la topaze et le jais dans le cas des zarcillos.

Tout comme les dormilonas qui ont la forme de petites pièces de monnaie, les mosquetas sont en général décorées de perles de culture. Les tangos et les argollas de oro, sont des pièces d'orfèvrerie traditionnelles, faites d'or, de perles et de coraux.

Le tapa hueso ou gargantilla se porte autour du cou

Le tapa hueso est un bijou délicat et simple orné d'une médaille d'or ou d'une croix, qui sert à cacher le creux à la base du cou. La cinta de terciopelo ou satín color negro, montée d’une croix ou d’une médaille, a la même fonction et est généralement utilisé pour accessoiriser la pollera montuna.

La gargantilla d'or est décorée de cœurs et de papillons minutieusement gravés et est ornée de perles et de filigranes.

Les cadenas sont portées sur la poitrine

Les cadenas sont des accessoires identiques aux chaînes portées sur les tenues de l'époque des Rois Catholiques.

Parmi celles-ci : la cadena chata, sur laquelle est montée la croix de Caravaca ; le rosaire, qui peut être fait de perle ou de pierre ; la cadena « bruja », une chaîne fermée dont le nom fait référence au fait qu’elle s'ouvre au moindre mouvement ; le scapulaire cola de pato ; le cabestrillo ; le cordón abierto ; la cadena salomonica ; la cadena solitaria ; les cadenas de dijes ; et la cadena media naranja. Chaque chaîne a sa propre signification et une position spécifique afin qu'elles puissent toutes être portées et vues en entier et que l’on puisse notamment apprécier les incrustations, les perles et les dessins.

Accessoires de la pollera

Les boutons pour les jupons, les bracelets dont les dessins sont en général semblables aux dessins des peinetas, ainsi que les boucles d’or et les broches d'or pour attacher les chaînes ou les rubans qui ornent la pollera.