Le jazz, plus grand protagoniste

Selon les organisateurs, plus de 26 mille personnes sont attendues pour cette édition du Panamá Jazz Festival et mercredi dernier un des trois concerts de gala a eu lieu au Théâtre Anayansi de Atlapa.

Le colisée était rempli, les parkings prévus n'étaient pas suffisants et les visiteurs se sont dès lors parqués sur les trottoirs. Il faut dire que les étudiants et les professeurs de la Fondation Danilo Pérez étaient sur scène ainsi que le célèbre pianiste américain Herbie Hancock. Un spectacle impressionnant !

Le premier groupe fut un grand succès, le rythme des meilleures improvisations de jazz a reçu un tonnerre d'applaudissements, des sifflements, des cris des spectateurs et même des ovations debout. Ces jeunes talents, issus de milieux humbles de la capitale, cherchent, au travers de la musique, une échappatoire afin de canaliser leurs émotions et essaient, à long terme, de se forger une carrière professionnelle.

Après une récession, le célèbre Herbie Hancock, primé plusieurs fois au Grammy, est monté sur scène et a charmé le public pendant une heure en interprétant ses succès. De plus, il s'est exprimé en espagnol à la grande joie des spectateurs.

Présentations des tenues

Avant que le spectacle ne commence, les étudiants de l'Université de Panama ont présenté une collection de tenues créative ayant pour source d'inspiration les affiches des éditions antérieures du Panama Jazz Festival. Des « mini » robes, des robes « strapless » et des robes longues dans les tons noir, orange, bleu pour n’en citer que celles-ci, furent quelques-unes des pièces maîtresses de la collection. Très intéressant !