Le Panama sera prochainement le siège du Congrès PIALI

L'amour des lettres est une discipline qui peut être inculquée très tôt aux enfants. C'est pourquoi, le PIALI, Programa Internacional de Acercamiento a la Literatura, (Programme international de rapprochement à la littérature) a pour objectif de soutenir la lecture et l'expression écrite.

« C'est une manière d'inculquer la culture depuis l'enfance. Un adolescent peut être impressionné par ces aptitudes, cependant s'il a reçu une formation très tôt quand il était enfant à travers le jeu, cette aptitude fera déjà partie de lui », a déclaré Mirla Díaz, coordinatrice du PIALI au Panama. L'Association organisera son 11e Congrès international au Panama en avril 2014.

Le congrès, qui fut célébré l'an dernier à Porto Rico, sera l'occasion pour les maîtres d'école en activité et retraités, les bibliothécaires et les guides de musée d'apprendre certaines techniques afin de travailler avec les enfants, indique Díaz. Parmi les activités qui auront lieu lors de cet événement mondial, l'association PIALI formera les étudiants du collège Manuel María Tejada Roca.

De plus, le 21 janvier, le groupe PIALI du Panama recevra Jesuan Texidor, le secrétaire international de l'association, qui sera en visite sur l'isthme afin d'inspecter les lieux où se déroulera le congrès dans les provinces de Los Santos et de Coclé. Lors de la rencontre des activités culturelles proposées, parmi celles-ci, un ballet, du théâtre et de la musique. La Loterie soutient également l'événement et publiera une édition dédiée à la littérature infantile. « Nous souhaitons toucher les personnes qui désirent assister au congrès, mais qui ne pourront pas être présentes afin qu'elles soient sponsorisées par des entreprises », a déclaré Alex Nieto Montilla, un membre du groupe PIALI de Panama, appelant à la responsabilité sociale entrepreneuriale.

Les membres de l'association PIALI sont aujourd’hui âgés et ils doivent former une nouvelle génération qui reprendra le flambeau afin que l'association puisse continuer son travail, a indiqué Díaz.