La croissance économique du Panama attire les compagnies aériennes

Le Panama fait partie des plans des principales compagnies aériennes internationales.

La compagnie United, qui a fusionné avec Continental en 2012, et la compagnie allemande Lufthansa n'écartent pas la possibilité d’amplifier leur présence sur le marché panaméen. Salvador Marrero, le directeur administratif de United pour l'Amérique centrale, a précisé que la compagnie aérienne gère neuf plateformes de correspondance aux États-Unis, ce qui permettrait à la compagnie d'établir de nouveaux vols entre les deux pays.

La compagnie aérienne qui avait enregistré une perte de 723 millions de dollars en 2012 maintient des vols directs entre le Panama et les villes de Houston et New York aux États-Unis. L'année dernière, la compagnie a enregistré un trafic total de 258 997 passagers pour les deux connexions cumulées. 

Salvador Marrero a indiqué qu’une fois le processus de fusion avec Continental terminé, 2013 sera une année de consolidation. L'entreprise a en effet prévu d’investir un budget de 550 millions de dollars cette année.

« Nous ne prévoyons pas uniquement d’acheter de nouveaux avions, mais également d’investir dans l'amélioration de l'expérience de nos passagers à bord et dans les aéroports », a-t-il expliqué.

Quant à Wolfgang Will, le directeur administratif de Lufthansa pour l'Amérique latine, il a indiqué que la région se présente comme un marché qui pourrait stimuler les opérations de la compagnie qui a enregistré un bénéfice total de 524 millions de dollars en 2012. 

Wolfgang Will, a ajouté que le Panama se démarque dans cette région comme un des marchés à la plus forte croissance, ce qui a attiré l'attention de la compagnie aérienne allemande.

En plus de profiter du fait que plus de 70 multinationales aient installé leurs bureaux au Panama, Lufthansa considère la plateforme de correspondance gérée par Copa Airlines à Tocumen comme une porte d’entrée vers d'autres pays de la région et des Caraïbes.

Salvador Marrero et Wolfgang Will ont tous deux indiqué que 2013 se profile comme une année favorable pour le transport de passagers, en soulignant toutefois que l’augmentation du prix des combustibles continuera à frapper l'industrie de l'aviation.

En plus du combustible, le directeur de Lufthansa a indiqué que les pays augmentent constamment les taxes des compagnies aériennes. « Il semblerait que les gouvernements soient en train d’appliquer le modèle du durcissement des taxes au secteur de l'aviation, ce qui est délicat, car dans ce secteur nous ne bénéficions pas d'une large marge d’opération », a-t-il indiqué.

Selon Salvador Marrero et Wolfgang Will, la tendance des nouvelles fusions dans l'industrie devrait se poursuivre en 2013, car les compagnies aériennes cherchent à réduire les coûts des opérations et à augmenter leurs bénéfices ; 2013 ayant commencé par l'annonce de la fusion entre American Airlines et US Airways. Si la fusion est acceptée par les régulateurs, elle fera des deux compagnies le plus grand groupe aéronautique au monde, devant Delta, qui s'était allié à Western en 2008, et United.