La province de Chiriquí souhaite s'affirmer en tant que paradis touristique

La province de Chiriquí est pour les touristes panaméens et étrangers un paradis où ils peuvent passer d'agréables moments et profiter de son climat et de l’offre diversifiée de la région en termes de plages, de fleuves et de montagne.

Idu Ribeiro, le président de la Commission du tourisme de la Chambre de commerce de Chiriquí, a assuré que la province compte 2,000 chambres réparties dans des hôtels, des auberges et des bungalows dont le taux d'occupation atteint les 100 % durant la période de carnaval et la Fête de San José de David. 

« Les hôtels proposent une offre touristique agréable comprenant des activités balnéaires, de montagne, des excursions de pêche et d’observation d'oiseaux, des promenades sur des sentiers et des descentes en tyrolienne, en mot des activités saines pour des visiteurs souhaitant profiter de vacances en famille », a-t-il affirmé.

Il a ajouté que la province offre également un éventail de prix d'hébergement variant selon le type d’hébergement (hôtel, auberge ou bungalows), l’ajout du petit déjeuner, du déjeuner ou de forfaits d'activités.

De nombreux étrangers

En ce qui concerne les étrangers, les Nord-Américains, les Espagnols et les Brésiliens profitent des forfaits de pêche proposés par certains hôtels et auberges de la région de Boca Chica dans le district de San Lorenzo.

Les Vénézuéliens, les Colombiens et les Costariciens ont quant à eux tendance à se rendre au Panama afin de créer des contacts commerciaux. Néanmoins, la majorité des touristes étrangers proviennent du Costa Rica, en raison de la campagne publicitaire réalisée dans ce pays visant à promouvoir les installations de shopping de la ville de David.

La ville abrite en effet des entreprises franchisées reconnues, un élément auquel s'ajoute un autre avantage : une autoroute permettant un accès facile depuis le Costa Rica. La majorité des hôtels sont situés à David, Boquete et Bugaba. L'accès à David est facile depuis ces hôtels.

Tourisme frontalier

Manuel Reyes, le président de la Chambre de commerce de Chiriquí, a souligné les opportunités que représente le marché costaricien afin de développer le secteur touristique du Panama au travers de campagnes publicitaires et l’ouverture d’un bureau de tourisme à David ou dans la ville de Panama afin de coordonner ces démarches.

« Nous devons résoudre des problèmes tels que l'absence de vol direct et des services moyennement efficaces de l’Immigration, des Douanes et du SENAFRONT », a-t-il déclaré.