Rudolph Giuliani se rendra en visite au Panama en mai

Rudolph Giuliani, l'ancien maire de New York, se rendra en visite dans la ville de Panama à la mi-mai à l'occasion de la Foire internationale de la Sécurité (FISEG Panama) qui se déroulera à ATLAPA afin d'animer le discours d’ouverture « Construisons une société plus sûre ».

Rudolph Giuliani fut engagé par l'entreprise panaméenne Heavencorp, organisatrice de la FISEG Panama, qui rassemblera les principaux fabricants, distributeurs, fournisseurs et utilisateurs finals d'équipements et de solutions de sécurité physique, électronique, informatique, bancaire et routière, mais également des domaines des forces d’intervention d’urgence lors de catastrophes naturelles, de la sécurité industrielle et de la protection de l'environnement.

La Foire internationale de la Sécurité débutera par la conférence de Rudolph Giuliani intitulée « Le maire de l'Amérique » le 14 mai au Théâtre Anayansi d'ATLAPA. La conférence sera suivie d'un repas de gala en son honneur. L'exposition commerciale se tiendra du 15 au 17 mai et rassemblera plus de 200 entreprises dédiées à la protection des personnes et des entreprises, de leur patrimoine et de leurs informations (security) ainsi qu'à la sécurité au travail (safety).

Bien que l'ancien maire de New York soit devenu mondialement célèbre grâce au rôle qu’il a joué dans la reconstruction de New York après les attentas terroristes du 11 septembre 2011, sa principale réussite en tant que maire fut la diminution de la criminalité dans la ville.

Durant ses huit années de mandat dans la ville (1994-2001), Rudoph Giuliani a changé l'image de New York. Selon le FBI, la ville est passée d'être considérée comme une des villes les plus dangereuses au monde à être l'une des plus sûres des États-Unis, a déclaré Marcel Chéry, le président de Heavencorp.

À la fin du deuxième mandat de Giuliani, le crime en général à New York avait chuté de 65 % et les homicides de 70 %.

« Giuliani a appliqué les points fondamentaux de la « Théorie de la fenêtre cassée » afin de résoudre les problèmes d'insécurité à New York. En d'autres termes, cette théorie suppose que si un délinquant casse une fenêtre de voiture ou d’une maison et que le lendemain la vitre de la voiture ou de la maison n'a pas été remplacée et qu'aucune mesure n'a été prise contre celui qui a commis le délit ; il y aura plus de vitres cassées les jours suivants, et plus de délits seront commis dans les semaines suivantes, le quartier sera en proie à des actes de vandalisme et au désordre urbain. Giuliani est resté ferme durant son administration, il a maintenu une politique de « tolérance zéro » contre les délits, ce qui s'est traduit par des résultats jamais vus en terme de diminution de la criminalité », a affirmé Marcel Chéry.

Selon les enquêtes d'opinion publique réalisées par Unimer, Dichter & Neira, Ipsos et Cid Gallup, la sécurité est le deuxième problème le plus important au Panama pour les citoyens. Dans un tel cas, nous estimons que Giuliani a énormément à nous apporter, nous avons énormément à apprendre d'un maire qui fut efficace, comme peu l'ont été, dans la lutte contre la délinquance, a déclaré Chéry.