Les habitants d'Ocú conservent les traditions de la région

Le traditionnel mariage paysan, qui se déroule dans le cadre du « Festival nacional del Manito » de Ocú, dans la province de Herrera, est une célébration religieuse et culturelle unique en son genre et qui promeut le respect et la valeur de la famille.

C'est pourquoi, chaque année plus d'une douzaine de jeunes couples des tous les districts d'Ocú aspirent à être choisi pour ce mariage de la campagne qui constitue un des événements principaux du festival.

Durant le festival folklorique, les coutumes et traditions des paysans autochtones de la région d'Ocú sont mises à l'honneur, et l'on y célèbre le « manito ».

Un terme qui découle tout simplement du mot « hermano », qui signifie « frère », nous indique le folkloriste Olmedo Carrasquilla.

« Manito était le terme utilisé par les paysans pour saluer leur frère, leur ami ou leur camarade », a également ajouté le journaliste.

MARIAGE

Cette année, Noriel Peralta et Yarelis González, un couple originaire de Llano Grande de Ocú, ont été mariés durant la célébration du mariage traditionnel qui a eu lieu à l'église San Sebastián et qui fut officié par le curé Daniel Mora.

Antolín Montilla, un éducateur et le président du quarante-troisième « Festival Nacional del Manito », a déclaré que le mariage paysan constitue une des traditions les plus authentiques du village.

« C'est le souvenir d'une tradition des temps anciens qui est encore pratiquée aujourd'hui dans cette communauté de Herrera », a-t-il indiqué.

M. Montilla a précisé que trois mois avant le festival, 18 couples se sont inscrits pour se marier et Noriel et Yarelis ont été choisis par tirage au sort.

Il a indiqué que le tirage au sort du couple qui sera marié durant les festivités se déroule le même jour que l’élection de la reine du festival.

Aussi, il a précisé que les couples souhaitant participer au tirage au sort doivent être mariés civilement en plus d'être catholiques pratiquants et être engagés dans une relation stable, « car il s'agit bien d'un mariage réel et non fictif ».

Toutefois, le folkloriste Olmedo Carrasquilla a indiqué qu'à ses débuts le mariage campagnard était une simulation, mais que cela fait plus ou moins 30 ans qu'il s'agit d'une vraie cérémonie.

FESTIVAL

Au cours des 43 dernières années, la communauté d'Ocú a accueilli des milliers de personnes qui année après année sont attirées par le folklore de cet événement. À ses débuts, le festival était connu en tant que « Fête de Santa Rosa et qu'ensuite il fut dédié à l'anniversaire du millionième habitant du pays, Cándido Aizprúa, un enfant né à 3 h du matin le 4 septembre 1958 dans un ranch de Flores de Ocú.

M. Carrasquilla a précisé que ce fut à partir de 1967 qu'un groupe d'éducateurs s'est réuni afin de célébrer cet événement, qu'ils ont appelé le « Festival del Manito » en l'honneur des habitants de la campagne.

Source : prensa.com