Le Projet D’ Un Nouveau Homeport Dans Le Pacifique.

Le tourisme joue un rôle important dans les projets du gouvernement de Panama, pour accroître l’économie, selon Ernesto Orillac, vice-ministre de l’Autorité du Tourisme. «  Nous possédons trois grandes industries » a-t-il déclaré, « l’industrie du transport et le canal de Panama, les services bancaires et financiers, et le tourisme. Bien que le tourisme représente un peu moins de 10 pour cent de l’économie du pays, sa croissance est en hausse constante. Nous avons beaucoup de projets dans nos cartons afin de positionner le Panama comme une grande destination touristique ».  

Panama peut compter sur son port relativement récent : Colon 2000 sur la côte Caraïbe, et il y a le projet de construire un nouveau port dans le Pacifique, près de la ville de Panama, qui fonctionnerait comme un Homeport et comme un port d’escale. « Avec l’augmentation du trafic des cargos, le port de Cristóbal n’est plus utilisé pour accueillir les escales des bateaux de croisières », a expliqué Orillac. « Toutefois, les bateaux peuvent jeter l’ancre sur l’île Flamenco à l’entrée du Canal. Orillac a dit qu’il espérait que la construction du nouveau port serait mise en oeuvre pour la fin de cette année. On pourrait ainsi prévoir le développement de nouveaux itinéraires en Amérique Centrale et en Amérique du Sud, ce qui augmenterait les revenus des compagnies de croisière, et rallongerait la saison touristique. Colon 2000 Colon 2000 est l’Homeport des compagnies de croisières Royal Caribbean International et Pullmantur, qui acheminent les passagers localement et vers d’autres pays d’Amérique Latine et d’Amérique du Sud.. "Panama est l’un des pays les plus connectés au monde », a dit Orillac. Bien que les escales et les rotations ( début et/ou fin de voyage ) soient sources de bénéfices, Orillac explique que fonctionner comme un Homeport permettrait que les passagers restent à Panama avant ou après leurs croisières. Selon lui, avec Pullmantur qui débarque chaque semaine le vendredi, les passagers pourraient passer leur fin de semaine à Panama et y faire des achats. Orillac signale que le Panama possède la deuxième plus grande zone libre du monde ( = un lieu où l’on peut acheter toutes sortes de produits qui pour la majorité ne sont pas taxés par l’importation ou l’exportation). " Acheter ici est meilleur marché que partout ailleurs dans le monde », assure-t-il. En plus de ses magasins et de sa vie nocturne, l’attraction principale de Panama est le Canal de Panama. Depuis ses rives, les passagers peuvent faire des excursions et passer jusqu’à une journée entière sur le Canal. Il y a aussi des visites de la ville et des visites d’une réserve indigène – une des communautés authentiques des sept tribus indigènes de la région qui vivent encore de ce que leur offre la terre. Il est prévu d’ouvrir un nouveau musée cette année dans la ville de Panama. Ce musée sera consacré à la manière dont le Panama a émergé d’un océan, explique Orillac, et relie désormais le monde entier avec son Canal. Degré d’investissement Cette année, le panama attend une augmentation de son trafic de bateaux de croisières de 5 à 10 pour cent, en plus des 350,000 passagers qu’il a accueilli l’année dernière. « La clé est la connectivité », souligne Orillac ; « La Royal Caribbean embarquera 85 pour cent de ses passagers depuis Carthagène. Même pour les Colombiens, il est plus facile de prendre un vol pour le Panama. Nous avons des vols directs depuis plusieurs villes de Colombie ». Selon Orillac, le Panama est le seul pays d’Amérique latine à avoir une qualification du degré d’investissement des sociétés Standard & Poor’s et Moody’s. Il est prévu que l’économie du Panama augmente de 9 pour cent cette année.