Les cafés gourmets stimulent le tourisme

L'agrotourisme est une des activités ayant permis aux fermes productrices de café de la province de Chiriquí de faire partie des établissements les plus visités du district de Boquete. Elles sont situées entre 1 600 et 1 700 mètres au-dessus du niveau de la mer ce qui favorise la production de cafés spéciaux ou gourmets. 

Les variétés cultivées dans la région sont le café caturra, le café catuai, le café pacamara et le café geisha, entre autres.

Moíses Montesuma, le responsable du contrôle de qualité de la Finca Leira, a précisé qu'ils disposent actuellement de l’unique boutique-hôtel de la montagne, un lieu permettant aux clients de se familiariser avec les semailles et la récolte ainsi que de se promener dans les plantations de café.

La Finca Lérida comprend 50 hectares de plantation de café divisés en sept lots sur lesquels sont cultivées les différentes variétés de café mentionnées précédemment. Les différentes variétés de café ont reçu des mentions lors du dernier « The Best of Panama », un événement organisé par l'Association des cafés de spécialité du Panama (SCAP pour son sigle en anglais). Lors de la vente aux enchères de café gourmet le prix du quintal de café traité « honey process » a atteint les 1 275 dollars alors que le quintal de café naturel a atteint les 1 395 dollars.

Parmi les principaux acheteurs de cafés panaméens, l'on retrouve : le Japon, la Corée, Taïwan, la Norvège et les États-Unis, entre autres. Le prix de vente lors de la vente aux enchères dépend de la variété du café et du séchage.

Pour sa part, Alicia Jimenéz, la directrice générale du Service du commerce extérieur du ministère du Commerce et de l'Industrie du Panama a indiqué l'arôme et la saveur des cafés cultivés sur les hauts plateaux leur permet d’être bien cotés sur les marchés internationaux, en plus de stimuler de nouvelles niches du marché comme l'agrotourisme qui permet aux touristes de se familiariser avec le processus de production.

Source : www.laestrella.com.pa