Jour saint à Las Tablas

Aujourd'hui est un jour spécial à Las Tablas, on y célèbre les processions en hommage à la Santa Librada.

En 1671, la statue de Santa Liberata avait été amenée au port de Mensabé par les Espagnoles, mais en 1862, une autre statue fut découverte. Elle était enfermée dans une boîte flottante et portant l’inscription « Celle-ci est Santa Librada » et depuis ce jour les habitants de Las Tablas ont adopté le deuxième nom de la sainte. Elle est également surnommée « La Chola » (La métisse) en raison de la couleur de sa peau.

Selon Aida Díaz, du comité des fêtes patronales, ses dévots lui offrent des bijoux en remerciement des miracles accordés. Une année, les bijoux ont été volés et ont mystérieusement réapparu dans l'église le jour suivant. La statue a reçu tant d’offrandes en or qu'elle est la seule du pays dont les offrandes sont gardées dans le coffre de la banque.

Des écrits attestent que Santa Librada était issue d'une famille de neuf sœurs, après que sa mère a refusé d'aider une femme qui avait trois enfants, ce qui à l'époque était mal vu, car les hommes étaient à la guerre. La femme lui avait dit : je souhaite que tu te reçoives trois fois ce que j'ai. Et il en fut ainsi.

À minuit, les habitants de Las Tablas chanteront des sérénades à « La Chola ». Yomira Jones fera partie des participants.

Source: www.diaadia.com.pa