Le Panama promeut le tourisme d'aventure sur les marchés internationaux

Le Panama est une destination regorgeant de contrastes et d’écosystèmes variés : forêts, plages et montagnes. Loin de la modernité de la capitale, d'impressionnants paysages propices au tourisme actif et aux sports d'aventure d’extérieur émergent à l'intérieur du pays.


Certains sites proches de la côte et des espaces marins allient la pratique de sports aquatiques et le contact avec la nature.

À cet égard, cette destination d'Amérique centrale développe une campagne de promotion internationale agressive afin de capter des touristes.

Ascension au sommet du volcan Barú

L’ascension au sommet du Barú est une grande aventure proposant aux visiteurs de passer la nuit dans la partie la plus élevée du volcan. L’excursion au point le plus élevé de Panama, situé à 3,475 mètres, ne présente pas de difficultés particulières. Les départs sont organisés à partir du village de Volcán ou de Boquete

Par temps clair, il est possible d'apercevoir distinctement l'océan Pacifique et la mer des Caraïbes depuis le point le plus élevé du Barú.

Le volcan est inactif depuis des siècles et les versants de la colline constituent un terrain idéal pour les promenades et randonnées, car ils sont couverts de bois luxuriants et nuageux peuplés de grands arbres couverts de mousses et de lichens.

Durant l'ascension, qui dure un peu plus de quatre heures, les visiteurs pourront observer différentes espèces d'oiseaux rares comme le quetzal. Les villages très pittoresques aux alentours du volcan, la température agréable ainsi que les paysages extraordinaires de la montagne forment un cadre parfait pour ce type d'activité.

Randonnée dans les parcs naturels

Le Panama offre à ses visiteurs la possibilité de s’aventurer dans la nature et de faire de la randonnée dans des zones naturelles protégées où ils auront le loisir d’observer de près de la riche biodiversité de cette destination d'Amérique centrale.

Divers parcs naturels équipés de circuits de randonnées et d’observatoires permettant aux visiteurs de faire de la randonnée en pleine nature sont répartis sur l’ensemble du territoire. Sans trop s’éloigner de la capitale, le Parc Soberanía propose des pistes de randonnées en forêt telles que le Camino de Cruces et le Camino Oleoducto ainsi que les sentiers de Plantación et de El Charco.

En ce qui concerne l'écotourisme, Riberas del Canal, situé entre les villages de Paraíso et de Gamboa, et le Parc national de Summit sont une autre option.

D’autre part, il est possible d'allier plages et randonnées à Taboga. Les visiteurs pourront y emprunter le sentier des Tres Cruces menant au sommet de l'île et apprécier des vues extraordinaires sur le village, les bateaux entrant dans le canal et Urabá, l'île voisine.

Le Rafting, un sport extrême pratiqué sur des centaines de fleuves. Le Panama compte des centaines fleuves débouchant sur les côtes des Caraïbes et du Pacifique, certains présentant de grands débits et des rapides.

Dans différents sites du pays, les visiteurs pourront pratiquer le River Rafting, un sport extrême consistant à naviguer dans le sens du courant sur des canots gonflables et d'éviter les rapides aux eaux bouillonnantes.

La région de Chiriquí propose des activités de ce type sur de nombreux fleuves comme le Sereno, le Dolega, l’Esti ou le Majagua. Las Vueltas-Salsipuedes sur le Río Chiriquí Viejo propose des circuits pour les personnes expérimentées avec des chutes d'eau et des canyons spectaculaires ainsi que des chutes abruptes, des rapides et, dans la section de Palón, une imposante cascade de dix mètres de haut.

Dans les alentours de la ville de Panama, les amateurs de sports extrêmes pourront également découvrir les rapides du Río Chagres situé dans le Parc national du même nom dans la région du canal de Panama.

Paradis de l'observation d'oiseaux

Plus de 35 % du territoire du Panama est protégé par des parcs et des réserves naturelles. Ces zones à valeur écologique abritent 220 espèces de mammifères, 240 espèces de reptiles, près de mille espèces d’oiseaux et plus de dix mille plantes vasculaires.

De nombreux espaces et parcs naturels offrent aux visiteurs la possibilité d’observer des espèces d’oiseaux endémiques ou en voie d’extinctions dans certains de leurs habitats naturels. Le quetzal, l’ara et le toucan sont les espèces les plus exotiques.

Il s’agit en général d’espaces naturels faciles d'accès offrant également des visites guidées et des randonnées sur des pistes aménagées à travers la végétation tropicale. Les parcs nationaux de Soberanía, du Volcán Barú, de Pila, de Chagres ou de Valle de Antón en sont quelques exemples.

En outre, il existe d'autres parcs plus proches de la capitale comme le parc naturel Métropolitain, le Sendero del Oleoducto et le Jardin botanique Summit où les visiteurs pourront observer la Harpie féroce.

Source : www.caribbeannewsdigital.com