Welcome to the official website of the Republic of Panama
Bienvenue sur le site officiel de la République du Panama
Facebooktwitterinstagram instagram

La coiffure doit être réalisée comme suit afin de pouvoir placer les bijoux :

Diviser la chevelure de l’empollerada (demoiselle portant la pollera)en faisant une séparation du front à la nuque et réaliser deux chignons. Pour les chignons, tresser les cheveux et enrouler la tresse autour d'elle-même. Ajouter le peineton, puis les peinetas latérales et commencer la mise en place des accessoires ou des tembleques.

Parmi les boucles d'oreilles de la pollera les plus courantes, il convient de mentionner : les zarcillos, les dormilonas, les mosquetas, les tangos et les argollas de oro.

Elles peuvent être confectionnées à partir de pièces d'or et être incrustées de pierres précieuses de différentes couleurs et de différentes tailles comme le rubis, l’émeraude, la topaze et le jais dans le cas des zarcillos.

Tout comme les dormilonas qui ont la forme de petites pièces de monnaie, les mosquetas sont en général décorées de perles de culture. Les tangos et les argollas de oro, sont des pièces d'orfèvrerie traditionnelles, faites d'or, de perles et de coraux.

Le tapa hueso ou gargantilla se porte autour du cou

Le tapa hueso est un bijou délicat et simple orné d'une médaille d'or ou d'une croix, qui sert à cacher le creux à la base du cou. La cinta de terciopelo ou satín color negro, montée d’une croix ou d’une médaille, a la même fonction et est généralement utilisé pour accessoiriser la pollera montuna.

La gargantilla d'or est décorée de cœurs et de papillons minutieusement gravés et est ornée de perles et de filigranes.

Les cadenas sont portées sur la poitrine

Les cadenas sont des accessoires identiques aux chaînes portées sur les tenues de l'époque des Rois Catholiques.

Parmi celles-ci : la cadena chata, sur laquelle est montée la croix de Caravaca ; le rosaire, qui peut être fait de perle ou de pierre ; la cadena « bruja », une chaîne fermée dont le nom fait référence au fait qu’elle s'ouvre au moindre mouvement ; le scapulaire cola de pato ; le cabestrillo ; le cordón abierto ; la cadena salomonica ; la cadena solitaria ; les cadenas de dijes ; et la cadena media naranja. Chaque chaîne a sa propre signification et une position spécifique afin qu'elles puissent toutes être portées et vues en entier et que l’on puisse notamment apprécier les incrustations, les perles et les dessins.

Accessoires de la pollera

Les boutons pour les jupons, les bracelets dont les dessins sont en général semblables aux dessins des peinetas, ainsi que les boucles d’or et les broches d'or pour attacher les chaînes ou les rubans qui ornent la pollera. 

La pollera est accessoirisée de différents bijoux portés sur la tête, autour du cou et sur la poitrine, ainsi que de boucles d’oreilles et d’autres ornements.

Parmi les bijoux utilisés, les peinetones en or (grands peignes placés à l’arrière de la tête) sont droits ou ovales et sont généralement ornés de perles et des pierres précieuses.

Les principaux ornements pour la tête sont : les peinetas (petits peignes placés sur les côtés de la tête), la pajuela (ornement ressemblant à une dague placé sur le côté de la tête), les parches ou pensamientos de oro (ornements en or placés sur les tempes).

Les tembleques sont un autre accessoire délicat qui donne un aspect raffiné à la coiffure. Il s’agit d’ornements flexibles créant des mouvements délicats lors des danses. En général, ils représentent des fleurs notamment la fleur du cirio et les œillets. Les tembleques sont réalisés avec du fil de vers, de la soie, des écailles, des perles, ainsi que des perles tubes et des perles rondes de couleurs.

La flor de guate, le bouquet de la mariée et les rosiers sont les styles de tembleques les plus courants, mais ils peuvent également représenter des animaux tels que le scorpion et la libellule, ou encore être des représentations originales de la campagne. 

Une tenue remarquable qui projette splendeur, couleur et élégance et qui est considérée comme le plus beau costume traditionnel au monde. La pollera est réalisée entièrement à la main par des couturières, un travail qui comprend l’élaboration de la tenue, le choix du style et des motifs et la confection. Parmi les styles de polleras les plus populaires, il convient de mentionner : la pollera de gala blanca ou pollera santeña, la pollera montuna, la pollera con labores, la basquiña et la pollera tireada.

La pollera est composée de deux pièces importantes, une blouse et une jupe longue,confectionnées dans une étoffe fine.

Cette tradition continue à se développer dans la péninsule d'Azuero, qui comprend les villages de Herrera et de Los Santos et une partie de la province de Veraguas, une région qui est, jusqu'à présent, parvenue à conserver l'authenticité de la confection de cette tenue, un travail minutieux et ardu réalisé à la main par des couturières.

La pollera est confectionnée dans des étoffes de fibres ou de coton.

Fibres : toile de lin, toile de coco, batiste de lin, mousseline tachetée.

Coton : percale, tela confusa (toile de coton bleue ou violette), opal (toile de coton lisse et fleurie), anjeo (tissu de coton grossier) et zaraza (toile de coton fleurie et colorée), entre autres.

Toutes les Panaméennes rêvent de porter la pollera, car elle symbolise la fierté des coutumes et des traditions qui enrichissent l'isthme.

Il est important de souligner que selon le style, le type et la catégorie, la pollera peut être de différentes couleurs, comme c’est également le cas des tembleques et des chaussures.




Une explosion culturelle se distingue fièrement d'un ensemble de coutumes et de traditions panaméennes que nous vous révèlerons ci-dessous.

Une variété de danses, de tenues et de costumes, ainsi que les mains des artisans, qui constituent un élément essentiel à la création de pièces très importantes qui, aujourd'hui, sont connues à l’étranger pour leur beauté et leur singularité.

Une histoire qui inclut chacun des groupes ethniques et qui raconte et rehausse l'essence de chaque peuple.

Selon des sources officielles, le sous-directeur de l'Autorité du Tourisme du Panama, Ernesto Orillac, qualifie le taux de croissance de 5,6 % de l'activité touristique au Panama pour 2013 de « très satisfaisant ».

Playa Coronado

Written by mardi, 06 mai 2014 09:07

Réputée pour être une des plages du pays connaissant le plus grand essor touristique, elle dispose d'une excellente infrastructure hôtelière, de supermarchés, de restaurants, de banques et différents commerces. Une grande partie de la plage est entourée de maisons et de projets de logements privés, une pratique de plus en plus courante dans ce secteur. 

Plages de Nueva Gorgona

Written by mardi, 06 mai 2014 09:00

Dépassez le Cerro Campana en suivant la route interaméricaine et vous arriverez à la plage de Nueva Gorgona, une magnifique plage aux vagues imposantes, qui selon le décret national de 2014, fait partie du Panama Ouest, la 10e province du Panama. 

Visitpanama.com vous souhaite la bienvenue et a le plaisir de vous inviter à découvrir une sélection de voyages, de formules et de forfaits suggérés, dont vous pourrez profiter dès votre arrivée au Panama.


Durée :
15 jours/journée complète

Itinéraire : Herrera, Los Santos, Pedasí, Boquete, Boca del Toro

Un parcours intéressant à la découverte des charmes de la région et des villages de coutumes et de traditions qui sont de grandes attractions. Aventurez-vous aussi sur les îles, le lieu idéal pour l'observation de l’abondante flore et faune qu’elles abritent, une expérience qui sera sans aucun doute très enrichissante.

  • Bocas Del Toro - Isla Colón

Connu comme la « Tierra del Banano » [terre du bananier], Bocas del Toro est accessible par différents moyens de transport au départ de Panama City. En avion, l'aéroport international Marcos A. Gelabert propose des voyages quotidiens à destination d'Isla Colón, dans le district de Changuinola, Bocas del Toro. La durée du vol est d'environ 45 minutes.

Vous pouvez également vous y rendre par voie terrestre que ce soit en bus ou en voiture de location. La gare routière d'Albrook propose des départs quotidiens. Prenez un bus Panamá-David ou un bus Padafront. Le billet coûte environ 25 $. L’horaire des bus à destination de Chiriquí Grande est fréquent entre 20 h et 24 h. À l’arrivée, vous trouverez les hôtels Emperador et Buena Vista, ainsi que des pensions si vous souhaitez vous reposer.

Pour vous rendre sur l'île, vous devrez retourner 63 km en arrière jusqu'à Rampala en direction d'Almirante. Si vous voyagez en bus, allez jusqu'au port où vous pourrez prendre un bateau. Si vous êtes arrivé à Almirante en voiture, demandez votre chemin pour vous rendre à l'embarcadère où vous pourrez garer votre voiture et prendre le bateau. Des départs sont organisés entre 7 h et 18 h et le voyage dure environ 20 minutes.

En arrivant à Isla Colón, vous découvrirez une atmosphère alliant différentes cultures en raison de la présence d'Européens et de Nord-Américains qui ont fait de l'île leur havre de repos. Les bienfaits et la beauté singulière de l'île, sa vie tranquille, ses maisons caribéennes construites sur pilotis, la combinaison de saveurs de la côte et des produits de la me, sont un amuse-bouche présenté simplement pour vous souhaiter la bienvenue.

L'île offre des activités de divertissement, une vie nocturne avec des bars en extérieur, ainsi que des visites des différentes îles. Les îles sont des attractions naturelles constituées des plages et des palmiers qui abritent des oiseaux dans un paysage à la palette de couleurs variée reflétant la beauté de ce cadre paradisiaque. Découvrez le Parc national d’Isla Bastimento, situé au nord de l'île, où vous pourrez apprécier la préservation d'une nature tropicale et d'un écosystème marin composés d’îlots de mangroves, de récifs, d’espèces marines tels que la tortue Carey et qui abrite de nombreux amphibiens.


Liens :

Bocas Del Toro

  • Chiriquí – Les hautes terres

Lorsque nous parlons des hautes terres, nous pensons au climat frais, au café, aux fleurs, aux cours d'eau, aux sentiers, aux terres agricoles et aux produits savoureux, comme la fraise, qui y sont cultivés. Préparez-vous à découvrir des lieux enchanteurs comme le Río Caldera dont les eaux froides ouvrent le passage à la majesté de Boquete, la Valle del Eterno Arco Iris [la vallée de l’éternel arc-en-ciel], où l'odeur des fleurs, et la variété des espèces et des couleurs donnent une touche raffinée aux flancs de l’imposante montagne bleue. Les excursions et les randonnées dans la campagne sont une expérience enrichissante durant laquelle vous pourrez absorber la richesse du climat et faire l’expérience du « bajareque », une pluie fine qui rafraîchit les terres fertiles. De plus, vous pourrez apprécier des vues panoramiques sur la vallée et des senteurs qui vous inviteront à réaliser des activités en plein air. Chiriquí est situé à 46 km de la ville de David. Pour vous y rendre, prenez la voiture ou l'autobus depuis Panama City et suivez la route interaméricaine durant 5 heures environ.


Liens :

Boquete

Visite virtuelle des hautes terres

  • Herrera : Découvrez la route d’Azuero

Cet itinéraire est réputé pour être un parcours culturel riche en coutumes et en traditions où l'hospitalité du paysan orgueilleux vous invite à participer à cette merveilleuse expérience. Dans la région, vous pourrez goûter à une gastronomie exquise préparée simplement, mais dont la présentation reflète les saveurs de l'intérieur du pays et, plus particulièrement, de la région d'Azuero. En chemin, vous découvrirez de nombreuses attractions naturelles, le folklore de la région, comment étaient construites les maisons d'antan, l'histoire dont recèle les villages et l'amour et la tradition qui encadrent les fêtes patronales et les festivals.

Pour vous rendre dans la péninsule d'Azuero, vous pourrez soit prendre le bus depuis la gare routière d'Albrook, le billet coûte environ B/.8.00 (8 $), soit prendre l’avion au départ de l'aéroport international Marcos A. Gelabert et à destination de l'aéroport Alfonso Valderrama de Chitré, dans la province de Herrera, ou encore louer une voiture et ainsi réaliser différentes excursions dans la péninsule d'Azuero.

Dans la communauté de Parita, découvrez le Parc national Sarigua, un parc chargé d'histoire et d'antiquité qui s'étend sur une superficie de 8 000 ha sur lesquels s’étaient établies des colonies précolombiennes. Une autre attraction de Sarigua est le phénomène de « salinisation de la terre » ou la lagune de sel, qui est le produit des marées. Pour vous rendre à Parita, continuez sur la même route. Le village pittoresque a conservé sa place coloniale entourée de maisons anciennes, un lieu qui, sans aucun doute, est le témoin de nombreuses activités que ce soit des fêtes patronales ou d'autres événements folkloriques.

Sur la route d’Azuero, vous parcourrez des villages de la province de Los Santos et de ses environs. Découvrez les diverses attractions touristiques de la région telles que le tambour, la pollera, les fêtes patronales, les délices des différentes cuisines et les attractions qui enrichissent ses sentiers. Il est également possible de se rendre à Los Santos en autobus depuis la gare routière d'Albrook, le voyage dure 4 à 5 heures et le billet coûte 10 $ par personne.

Si vous vous trouvez à Los Santos, allez au musée de la nationalité, dans le Parco central, où est exposée une réplique des maisons d'antan. Elles étaient faites d'argile et de paille, ce qui leur permettait de rester fraîches. À l’époque, la communauté se rassemblait pour construire les maisons, ils chantaient, ils dansaient et ils partageaient des plats mijotés dans des fourneaux. Aujourd'hui, il n’en reste que très peu d’exemplaires dispersés dans quelques villages.

Parmi les autres attractions de la région, il convient de mentionner le village de Guararé, très célèbre pour le festival de la Mejorana, ainsi que ses belles plages comme El Puerto, Bella Vista, Mongagre et El Rompío. Les pages sont longues, plates et sans danger pour les enfants. Las Tablas, la capitale de la province, est également une destination d'un grand intérêt. Elle est réputée pour ses carnavals et pour les fêtes de la sainte patronne de la ville « Santa Librada » ou la « Virgen Moñona ». Las Tablas dispose également de plages et de mers agréables sur la côte pacifique : Las Comadres, El Jobo, Uverito, La Candelaria. El Estero. Dans la majorité, ces plages disposent de commodités telles que des restaurants et des établissements d'hébergements. Si vous souhaitez porter les vêtements traditionnels, la pollera ou le montuno, il vous sera possible de louer un costume et tous ses accessoires le temps d’une séance photo pour créer des souvenirs uniques.

Plus loin sur la route, vous arriverez à Pedasí, un village qui a captivé l'intérêt des investisseurs qui ont cru dans les bienfaits et les charmes du site et qui propose aujourd'hui une vaste offre touristique ainsi que de magnifiques projets résidentiels. Explorez la nature rafraîchissante des environs et découvrez Isla Iguana. Située à 7 km à peine, l’île s’étend sur plus de 40 ha, son paysage marin est enchanteur et elle comprend un important récif de corail considéré comme le mieux conservé du golfe de Panama.


Liens :

Chitré

Sarigua

Parita

Pedasí

Activités :

Visites historiques, religieuses et culturelles ; sports extrêmes ; exploration de la nature ; et dégustation de cuisine traditionnelle, entre autres activités.


Petits déjeuners/Déjeuners et dîners :

Sur la route de la péninsule d'Azuero, vous trouverez plusieurs cantines proposant de la cuisine traditionnelle où vous pourrez goûter aux saveurs de l'intérieur du pays, un vrai délice. Prenez un petit déjeuner exquis à base de tortilla, goûtez au délicieux sancocho et prenez une chicha de Tamarindo rafraichissante. Pour le dîner, prenez un plat à base de riz et de poulet accompagné de Toldo, une salade de pommes de terre.


Activités générales de l’itinéraire :

Visite d’églises et de villages historiques

Porter la pollera durant une séance de photo (dans la ville de Las Tablas)

Farniente sur les plages

Plongée

Visites des îles

Visites de musées

Écoaventure

Achats d'artisanats et de friandises traditionnelles. 


Durée : 7 jours/journée complète

Itinéraire : Cerro La Cruz, lagune de San Carlos, Valle de Antón, La Pintada, Nata de los Caballeros et Aguadulce.

Cet itinéraire met le cap sur des sites magnifiques situés à l'ouest de Panama City.

  • Cerro La Cruz

La première étape est le village de Chicá, juste après Campana, à 58 km de Panama City. Prenez l'autoroute sur votre droite à la hauteur de la célèbre « Casa Encantada », une ferme privée, dont l'aspect suscite des histoires de maison hantée parmi les habitants de la région. Un peu plus loin sur la route, vous verrez le poste de l'ANAM où nous vous recommandons de vous arrêter et de donner vos informations personnelles pour des raisons de sécurité. L'entrée au Cerro La Cruz se trouve à 3,1 km. L'entrée est signalée par un écriteau étrange « FINCA NO ESTOY ». Le chemin jusqu'à la croix sur le rocher est propre et bien indiqué, mais il faudra faire bien attention à l’allée comme au retour en raison de la boue et de l’humidité du terrain. La randonnée dure environ 1 h 15.

  • Lagune de San Carlos

Pour continuer l'aventure, nous vous invitons à découvrir la lagune de San Carlos, également connue comme « La Charca ». Entourée de nature et d’un paysage montagneux très vert, c'est un lieu propice à la pêche sportive ou d'autoconsommation qui abrite une variété de poissons tels que la sardine, la carpe commune et la marigane noire, entre autres. La lagune est située à l'ouest du Cerro Picacho dans la communauté de La Laguna du district de San Carlos.

Liens :

Lagune de San Carlos

  • Valle de Antón

En quittant San Carlos, aventurez-vous dans la magie de El Valle de Antón, un site dont le climat agréable favorise le développement d’une flore et d’une faune importantes.

La vallée est l’ancien cratère d’un volcan, aujourd'hui inactif, dont les mouvements telluriques ont à l'époque façonné différentes attractions touristiques de la région telles que le Cerro Gaital, La India Dormida et le Cerro Iguana, pour ne citer que ces derniers. El Valle de Antón dispose d'hôtels, d'auberges, de cabanes et de spas. Visitez la région et profitez de ses paysages. Parmi les bienfaits de la région d'El Valle de Antón, découvrez les propriétés curatives de ses eaux thermales, un vivarium, le parc zoologique El Níspero, des sentiers bien tracés depuis lesquels vous pourrez observer environ 100 espèces d'animaux et une variété de 180 plantes et arbres. El Valle de Antón est situé à 125 km de Panama City et 4 km après San Carlos. Continuez sur 28 km après avoir pris la déviation conduisant à El Valle de Antón.


Liens :

Valle de Antón

Visite virtuelle d’El Valle de Antón

  • La Pintada

Arrêtez-vous ensuite au village pittoresque de La Pintada réputé pour les artisanats locaux et son importante production de café et d'agrumes comme l’orange en particulier. C'est dans cette région que les artisans, qui font preuve d’une grande habileté, confectionnent le traditionnel chapeau « Pintao », mais la région est également connue pour ses poteries et d'autres types d'artisanats. Pour vous rendre à La Pintada, allez jusqu’à Penonomé, la capitale de la province de Coclé. Au Parc Simón Bolívar, prenez la route qui passe devant le commissariat de police, continuez sur 15 km et vous trouverez le village accueillant de Penonomé.

Un peu plus loin, à 30 minutes sur la route interaméricaine, vous trouverez les villages de Natá de los Caballeros et d'Aguadulce.


Liens :

La Pintada

  • Natá de los Caballeros

Le village de Natá de los Caballeros est réputé pour son attraction principale : l'église de Natá, dont les murs anciens reflètent l'histoire. Le village fut l'un des premiers établis sur l'isthme à l'époque de la colonie. Aujourd'hui, l'église a été classée parmi les monuments historiques nationaux, car elle renferme des pièces d'argent depuis le XVIIe siècle. Le village de Natá est également réputé pour son développement industriel, notamment dans l'industrie sucrière, l’industrie laitière et l’industrie de la crevette.


Activités :

Visite de la Basilique de Santiago Apóstol et de la chapelle de San Juan de Dios

Visitez El Chorro, une attraction naturelle

  • Aguadulce

Aguadulce est un autre village pittoresque que vous trouverez le long de la route interaméricaine. Composé de deux mots « agua » et « dulce », le nom du village signifie « eau douce » et son origine remonte à l'époque où les colons qui se sont installés dans la région ont construit un puits duquel a jailli de l'eau douce. Le village est également connu comme « La tierra de la sal y el azúcar », la terre du sel et du sucre, deux activités industrielles importantes développées dans la région. Aguadulce se trouve dans une grande vallée à 195 km à peine de Panama City.


Activités :

Visite du musée du sel et du sucre


Petits déjeuners/Déjeuners et dîners

Le long de la route interaméricaine, vous trouverez des restaurants proposant de la cuisine internationale ainsi que des auberges et des cafétérias où vous pourrez déguster des plats traditionnels de la région.

Chaque village dispose également de centres commerciaux ou de places avec des magasins de vêtements, des restaurants, des stations-services, des banques et des guichets automatiques ainsi que des hôtels, des auberges, des cabanes ou, encore, des maisons à louer disposant de diverses commodités dans une gamme de prix variée et accessible aux visiteurs.


Liens :

Gastronomie panaméenne


Activité générale du parcours

Randonnées

Visites de stations thermales ou de villes d'eaux

Achat d'artisanat

Photographie de l'environnement et les différentes attractions

Visite de musées

Achats de légumes et de fruits frais de la région

Détente dans un spa

Achat de plantes exotiques

Soirée dans les casinos